Artistes par ordre alphabétique:

  • A (12)
  • B (12)
  • C (23)
  • D (13)
  • E (6)
  • F (14)
  • G (11)
  • H (8)
  • I (5)
  • J (12)
  • K (5)
  • L (15)
  • M (17)
  • N (6)
  • O (2)
  • P (12)
  • R (7)
  • S (15)
  • T (5)
  • U (2)
  • V (4)
  • W (2)
  • Y (4)
  • Z (4)

samedi 18 novembre 2017

JULIEN CLERC - On attendait Noël



PAROLES

Avoir cinq ans au soleil
Avoir le temps d'être éternel
Et croire au père Noël
Qui descendra du ciel
Est-ce que tu te rappelles ?
La vie était belle
On attendait Noël
On attendait Noël
Noël

Avoir cinq ans au soleil
Avoir les yeux pleins d’étincelles
Et lancer des appels
En direction du ciel
Oui, je me rappelle
La vie était belle
On attendait Noël
On attendait Noël
Noël

On ne vit plus sous le même toit
On ne fait plus de petites croix
La vie passe
Nous ne sommes plus des enfants
Mais en installant l'étoile
C'est à nous que je pense
Je retombe en enfance

Avoir cinq ans chaque Noël
Retrouver l'enfance éternelle
Et croire au père Noël
pour un instant de ciel
Redevenir ton frère
Petit frère téméraire
En attendant Noël
En attendant Noël
Noël

Avoir cinq ans au soleil
Avoir le temps d'être éternel
Et croire au père Noël
Qui descendra du ciel

Avoir cinq ans au soleil
Avoir le temps d'être éternel
Et croire au père Noël
Qui descendra du ciel
Redevenir ton frère
Petit frère téméraire
En attendant Noël
En attendant Noël
Noël

vendredi 17 novembre 2017

BEAU DOMMAGE - La complainte du phoque en Alaska

EN 1975
Et toujours d'actualité...

 PAROLES
Cré-moé, cré-moé pas, quéqu' part en Alaska
Y a un phoque qui s'ennuie en maudit
Sa blonde est partie gagner sa vie
Dans un cirque aux États-Unis

Le phoque est tout seul, il r'garde le soleil
Qui descend doucement sur le glacier
Il pense aux États en pleurant tout bas
C'est comme ça quand ta blonde t'a lâché

REFRAIN
Ça vaut pas la peine 
De laisser ceux qu'on aime 
Pour aller faire tourner 
Des ballons sur son nez 
Ça fait rire les enfants 
Ça dure jamais longtemps 
Ça fait plus rire personne 
Quand les enfants sont grands 

Quand le phoque s'ennuie, il r'garde son poil qui brille
Comme les rues de New York après la pluie
Il rêve à Chicago, à Marilyn Monroe
Il voudrait voir sa blonde faire un show

C'est rien qu'une histoire, j'peux pas m'en faire accroire
Mais des fois j'ai l'impression qu'c'est moi
Qui est assis sur la glace les deux mains dans la face
Mon amour est parti pis j'm'ennuie

REFRAIN

samedi 11 novembre 2017

ARTHUR H - La boxeuse amoureuse



«Sur scène, Arthur dédie cette chanson à sa mère. Elle s’adresse aussi à toutes ces femmes qui affrontent un quotidien difficile avec grâce et dignité.
Le clip, majestueux, met en scène un couple charismatique : la danseuse étoile Marie-Agnès Gillot et l’acteur Roschdy Zem dans un combat épique de tendresse brute.»
MERCI: http://arthur-h.net/

PAROLES
Regardez-la danser
Quand elle s’approche du ring
La boxeuse amoureuse
La boxeuse amoureuse
Sur ses gants dorés
Des traces de sang
De larmes et de sueur
Et de sang et de sang

Elle esquive les coups
La boxeuse amoureuse
Elle absorbe tout
La boxeuse amoureuse

Boum boum les uppercuts
Percutent son visage
Mais jamais elle ne cesse
De danser de danser
Tomber ce n'est rien
Puisqu'elle se relève

Un sourire sur les lèvres
Un sourire sur les lèvres

Elle esquive les coups
La boxeuse amoureuse
Elle absorbe tout
La boxeuse amoureuse

Elle esquive les coups
La boxeuse amoureuse
Elle absorbe tout
La boxeuse amoureuse

jeudi 2 novembre 2017

JACQUES BREL - J'arrive



PAROLES

De chrysanthèmes en chrysanthèmes
Nos amitiés sont en partance
De chrysanthèmes en chrysanthèmes
La mort potence nos dulcinées

De chrysanthèmes en chrysanthèmes
Les autres fleurs font ce qu'elles peuvent
De chrysanthèmes en chrysanthèmes
Les hommes pleurent, les femmes pleuvent

J'arrive, j'arrive
Mais qu'est-ce que j'aurais bien aimé
Encore une fois traîner mes os
Jusqu'au soleil, jusqu'à l'été
Jusqu'au printemps, jusqu'à demain

J'arrive, j'arrive
Mais qu'est-ce que j'aurais bien aimé
Encore une fois voir si le fleuve
Est encore fleuve, voir si le port
Est encore port, m'y voir encore
J'arrive, j'arrive

Mais pourquoi moi, pourquoi maintenant
Pourquoi déjà, et où aller ?
J'arrive, bien sûr, j'arrive
N'ai-je jamais rien fait d'autre qu'arriver ?

De chrysanthèmes en chrysanthèmes
À chaque fois plus solitaire
De chrysanthèmes en chrysanthèmes
À chaque fois surnuméraire

J'arrive, j'arrive
Mais qu'est-ce que j'aurais bien aimé
Encore une fois prendre un amour
Comme on prend l'train pour plus être seul
Pour être ailleurs, pour être bien

J'arrive, j'arrive
Mais qu'est-ce que j'aurais bien aimé
Encore une fois remplir d'étoiles
Un corps qui tremble et tomber mort
Brûlé d'amour, le cœur en cendres

J'arrive, j'arrive
C'est même pas toi qui es en avance
C'est déjà moi qui suis en retard
J'arrive, bien sûr, j'arrive
N'ai-je jamais rien fait d'autre qu'arriver ?

vendredi 20 octobre 2017

ZAZ - on ira




PAROLES
On ira écouter Harlem au coin de Manhattan
On ira rougir le thé dans les souks à Amman
On ira nager dans le lit du fleuve Sénégal
Et on verra brûler Bombay sous un feu de Bengale

On ira gratter le ciel en dessous de Kyoto
On ira sentir Rio battre au cœur de Janeiro
On lèvera nos yeux sur le plafond de la chapelle Sixtine
Et on lèvera nos verres dans le café Pouchkine

REFRAIN
Oh qu'elle est belle notre chance
Aux milles couleurs de l'être humain
Mélangées de nos différences
À la croisée des destins

Vous êtes les étoiles, nous sommes l'univers
Vous êtes un grain de sable, nous sommes le désert
Vous êtes mille pages et moi je suis la plume
Oh oh oh oh oh oh oh

Vous êtes l'horizon et nous sommes la mer
Vous êtes les saisons et nous sommes la terre
Vous êtes le rivage et moi je suis l'écume
Oh oh oh oh oh oh oh

On dira que les poètes n'ont pas de drapeaux
On fera des jours de fête autant qu'on a de héros
On saura que les enfants sont les gardiens de l'âme
Et qu'il y a des reines autant qu'il y a de femmes

On dira que les rencontres font les plus beaux voyages
On verra qu'on ne mérite que ce qui se partage
On entendra chanter des musiques d’ailleurs
Et l'on saura donner ce qu'on a de meilleur

REFRAIN

Vous êtes les étoiles, nous sommes l'univers
Vous êtes un grain de sable, nous sommes le désert
Vous êtes mille pages et moi je suis la plume
Oh oh oh oh oh oh oh

Vous êtes l'horizon et nous sommes la mer
Vous êtes les saisons et nous sommes la terre
Vous êtes le rivage et moi je suis l'écume
Oh oh oh oh oh oh oh

mardi 17 octobre 2017

LOUANE - Si t'étais là




PAROLES

Parfois je pense à toi dans les voitures
Le pire, c'est les voyages, c'est d'aventure
Une chanson fait revivre un souvenir
Les questions sans réponse ça c'est le pire

REFRAIN
Est-ce que tu m'entends? Est-ce que tu me vois?
Qu'est-ce que tu dirais, toi, si t'étais là?
Est-ce que ce sont des signes que tu m'envoies ?
Qu'est-ce que tu ferais, toi, si t'étais là?

Je me raconte des histoires pour m'endormir
Pour endormir ma peine et pour sourire
J'ai des conversations imaginaires
Avec des gens qui ne sont pas sur la terre

REFRAIN

Je m'en fous si on a peur que je tienne pas le coup
Je sais que t'es là pas loin, même si c'est fou
Les fous c'est fait pour faire fondre les armures
Pour faire pleurer les gens dans les voitures

REFRAIN

samedi 14 octobre 2017

HERBERT PAGANI - L'amitié

PARIS, ANNÉES 70 - à Bobino, en public 

 
PAROLES

Ça fleurit comme une herbe sauvage,
N’importe où, en prison, à l’école.
Tu la prends comme on prend la rougeole,
Tu la prends comme on prend un virage.

C’est plus fort que les liens de famille,
Et c’est moins compliqué que l’amour.
Et c’est là quand t’es rond comme une bille,
Et c’est là quand tu cries au secours.

C’est le seul carburant qu’on connaisse
Qui augmente à mesure qu’on l’emploie.
Le vieillard y retrouve sa jeunesse,
Et les jeunes en ont fait une loi.

C’est la banque de toutes les tendresses,
C’est une arme pour tous les combats,
Ça réchauffe, et ça donne du courage,
Et ça n’a qu’un slogan : « On partage. »

Au clair de l’amitié,
Le ciel est plus beau.
Viens boire à l’amitié,
Mon ami Pierrot.

L’amitié, c’est un autre langage.
Un regard, et tu as tout compris.
Et c’est comme SOS dépannage,
Tu peux téléphoner jour et nuit.

L’amitié, c’est le faux témoignage
Qui te sauve dans un tribunal.
C’est le gars qui te tourne les pages
Quand t’es seul dans un lit d’hôpital.

C’est la banque de toutes les tendresses,
C’est une arme pour tous les combats,
Ça réchauffe, et ça donne du courage,

Et ça n’a qu’un slogan : « On partage. »

Au clair de l’amitié,
Le ciel est plus beau.
Viens boire à l’amitié,
Mon ami Pierrot.